Français English Belge FR Belgium NL Nederlands Deutsch Spain Italiano Portugal Czech Slovakia
Press Area
SendingMyCV veut doper la "découverte" d’employés

Publié le vendredi 11 octobre 2013 à 05h42

Un outil en ligne pour trouver un emploi, innovant et à suivre.
idée
Ingrid Van Renterghem qui a fait son chemin professionnel dans les hautes sphères des entreprises télécoms vient de prendre une participation de 40 % dans une entreprise Internet prometteuse active dans la recherche d’emploi. Son partenaire dans ce créneau n’est autre que William Vande Wiele, le patron d’Email Brokers, une entreprise active dans le marketing Internet. Ce spécialiste de la gestion de bases de données d’entreprises a eu l’idée d’acheter une entreprise Internet dont le rôle est de mettre en contact entreprises et demandeurs… ou plutôt, "proposeurs" d’emplois. Sending My CV (www.sendingmycv.com) est en effet tout simplement une plateforme qui permet… l’envoi des CV de manière ciblée. Et… c’est tout ? "Non, en fait, ce système permet de renverser les flux dans le processus de recherche d’un emploi. Ici, la démarche vient du demandeur d’emploi qui soumet une candidature à des entreprises qui, et c’est souvent le cas dans le cas des PME ou des TPE, n’ont ni le temps ni le budget à consacrer à une recherche de personnel. Et souvent, elles disposent de postes à pourvoir mais ne les proposent pas. Ici, on parle pourtant de 99,8 % des entreprises en Belgique quand même, avec 67,7 % des emplois, et d’entreprises où on fonctionne plus au bouche à oreille, ou au feeling que dans les grandes entreprises où les CV sont filtrés à outrance", explique Ingrid Van Renterghem.

Tests théoriques et réels

Passionnée par son sujet, enthousiaste, elle explique avoir testé sur des cas réels cette plateforme, en envoyant des CV… pas faciles côté flamand et côté francophone… et entre les deux, pour obtenir des résultats statistiques probants. "Sur les 120000 envois, 50 % des entreprises ont lu le CV (envoyé directement au DRH ou au CEO), et 7 à 15 % d’entre elles ont téléchargé le CV. Et notre cas d’école, Guy Van Dingenen, a pu signer un contrat d’emploi en moins de six semaines".

Comment ça marche ? Il y a évidemment un prix à payer pour ce service. Mais il est plutôt démocratique puisque pour une base de 20 euros, on peut composer un CV avec l’assistance du site, et l’envoyer à 500 entreprises actives en Belgique ou dans un des 10 pays européens couverts par SendingMy CV. Ce qui fait 0,04 euro par envoi. Pour simplifier la manœuvre, le site permet de régler la note en ligne par carte de banque, de crédit ou par Paypal. "Mais ce qui me semble le plus porteur, et je pense que c’est une première, c’est le principe des cartes prépayées… Elles sont prêtes suite à notre accord avec la société spécialisée Alvadis qui en assurera la diffusion dans les magasins, tout près des cartes téléphoniques. Ce petit investissement de 20 euros et la démarche d’inscription et d’envoi du CV sont déjà une preuve de la volonté de trouver un emploi de manière dynamique. Pour les entreprises, il y a aussi là un outil intéressant via l’offre de crédits CV aux employés sur le départ dans le cadre d’une procédure d’outplacement".

Patrick Van Campenhout
 


Source: http://www.lalibre.be/economie/sendingmycv-veut-doper-la-decouverte-d-employes-525773933570d36e85e2a716

Join SMCV,
it's for free



partant pour trouver le job de votre vie